La formation des étudiants

La première mesure prévoit la formation des étudiants en publicité, communication et marketing aux enjeux environnementaux, et à la nécessité d’une consommation plus sobre.

Le rôle de ces outils dans la transition écologique grâce à leur influence sur l’évolution des comportements sera abordé, pour préparer les futures générations de publicitaires à employer leur créativité au service de la transition.

Une étude de référence publiée en 2018 (citée dans le rapport Big corpo du SPIM) a démontré que la publicité avait engendré directement une hausse de 6,8% du niveau global de consommation à long terme, sur le marché américain entre 1976 et 2006. Publicité et consommation sont liées : il est donc crucial de former dès à présent les professionnels du secteur aux enjeux environnementaux et à l’impact écologique de la publicité.

Les auditions menées à l’Assemblée ont montré un consensus sur cette mesure qui paraît utile à tous les acteurs.

%d blogueurs aiment cette page :